Accueil arrow Réflexions et témoignages arrow Pages des religions arrow Islam arrow Textes du représentant de la Communauté musulmane de Cergy

Communiqués

- Annonces : Cliquer

 

- Déclaration des Responsables de culte en France, sur le climat.

 

- Archives : 9e Assemblée mondiale de Religions pour la Paix - Déclaration finale : "Accueillir l'autre."

 

- Texte de la Conférence de Mgr André DUPLEIX* : "L'Art, comme déchiffrage du mystère de l'humanité" .

* Administrateur de Religions pour la Paix
Recteur honoraire de l’I.C.  de Toulouse
Professeur à l’Institut Catholique de Paris

 

Quelques livres

Liste de livres et de CD
Textes du représentant de la Communauté musulmane de Cergy Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Commémoration interreligieuse à Cergy, le 11 novembre 2014

 

Contribution de Abd al-Wadoud Gouraud, Directeur de l'Institut An Nour, lié à la Grande Mosquée de Cergy.

Image



Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux


Les maux et les troubles qui rongent l’humanité et la société d’aujourd’hui n’ont cessé de s’accroître et de se répandre depuis l’époque de Jaurès. Les religions elles-mêmes n’échappent pas à cette crise du monde moderne, au point d’être dénaturées et détournées par des manipulations idéologiques dans des luttes stériles et violentes de pouvoir et de territoire.

Mais il serait vain de vouloir changer le monde, de gré ou de force, ou de poursuivre l’utopie d’un paradis sur terre au nom d’une paix simplement humaine. Car « Dieu ne change pas la condition des hommes tant qu’ils ne changent pas ce qui est en eux-mêmes », dit le Coran. Quand l’homme oublie la fin la plus haute de son existence, qui n’est autre que la connaissance transformante de Dieu, et néglige les voies de purification, de perfection et d’élévation qui sont enseignées par les prophètes, il devient l’esclave de ses instincts et de ses illusions, et contribue ainsi fatalement aux désordres dans la Création.

Le changement qui doit s’opérer est d’abord celui de la mentalité, pour retrouver le sens naturel du sacré et la cohérence des intentions et des actions avec la fonction de vicaire et serviteur de Dieu sur terre.

A l’heure où les réunions et accords internationaux montrent leurs limites, ne faut-il pas plutôt favoriser une dynamique plus profonde, cette dynamique qui est le moteur du « renouvellement de l’esprit religieux » dont parle Jaurès, ou, dirions-nous plutôt, nous musulmans, d’une revivification qui, en retournant à l’esprit et à la sagesse de la révélation divine, permet de réaliser l’essence et l’universalité du message prophétique, quels que soient les lieux, les époques et les sociétés ? Loin de tout littéralisme aveugle, conservatisme anachronique ou réformisme rationaliste, cette revivification spirituelle, intellectuelle et religieuse est l’expression de la modération dans son sens véritable, qui s’identifie avec l’islam authentique, comme voie médiane, d’équilibre et de juste milieu.

Les quinze siècles d’histoire de la civilisation islamique offrent une grande diversité d’expériences et d’exemples de ce genre de renouveau et d’adaptation. Les musulmans de France ont toutes les ressources pour vivre leur foi et leurs responsabilités quotidiennes, avec intelligence, intégrité et ouverture, en harmonie avec le contexte historique et culturel de notre société, apportant par là même une valeur ajoutée et une contribution constructive au développement et à l’histoire de notre pays, comme la commémoration d’aujourd’hui nous permet de le rappeler.

Cette nécessité d’une présence harmonieuse et sereine de la vocation religieuse dans le monde nous semble un terrain propice d’entente et de coopération entre les différentes communautés religieuses et l’ensemble des composantes de la société. Plus particulièrement, il appartient aux croyants des Révélations du monothéisme abrahamique de s’entraider dans la recherche commune, sans syncrétisme ni relativisme, de cette adoration de Dieu « en esprit et en vérité », évoquée dans l’Evangile. Cette dernière condition est celle que certains sages musulmans anticipent en décrivant le retour de Jésus fils de Marie à la fin des temps, un retour qui coïncide avec la venue du Messie attendu par nos frères juifs, et qu’il nous faut savoir préparer, pour participer à la réalisation et au témoignage de la Vérité, de la Justice et de la Paix, qui sont, selon la tradition islamique, parmi les plus beaux noms de Dieu.


Que la paix, la miséricorde de Dieu et Ses bénédictions soient sur vous.


Jean Abd-al-Wadoud Gouraud

Institut des Hautes Etudes Islamiques

                                                                                                                         Directeur de l’Institut An-Nour à Cergy
 
< Précédent   Suivant >
Joomla! is free software released under the GNU/GPL-License.
Joomla Template Design Copyright Kanga Internet 2008