Accueil arrow Réflexions et témoignages arrow Pages des religions arrow Toutes les religions arrow Responsables religieux de Cergy pour le 11 novembre 2020

Communiqués

 

Annonces : Cliquer

 

- Déclaration des Responsables de culte en France, sur le climat.

 

- Archives : 9e Assemblée mondiale de Religions pour la Paix - Déclaration finale : "Accueillir l'autre."

 

- Texte de la Conférence de Mgr André DUPLEIX* : "L'Art, comme déchiffrage du mystère de l'humanité" .

* Administrateur de Religions pour la Paix
Recteur honoraire de l’I.C.  de Toulouse
Professeur à l’Institut Catholique de Paris

 

Quelques livres

Liste de livres et de CD
Responsables religieux de Cergy pour le 11 novembre 2020 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

La commémoration interreligieuse du 11 novembre est organisée depuis plus de 15 ans sous la responsabilité de Souffle et Chemins, pour rappeler ce que notre pays doit aux croyants de diverses religions ; ceci en parfait accord avec la ville de Cergy.

Cependant, cette année, en plein confinement, la cérémonie ne peut pas avoir lieu.

Nous sommes très déçus de ne pouvoir manifester publiquement notre bonne entente.

Nous avons donc publié les textes des responsables religieux, écrits après une réflexion collective, sur notre site www.souffle-et-chemins.fr


Le thème de cette année « N'ayons pas peur.

La pandémie que nous connaissons est une épreuve mondiale pour tous . Comment nos religions nous permettent-elles de vivre cela ? »


Souffle et Chemins est une association selon la loi de 1901 et en tant que telle respecte les lois de la République et les principes de laïcité de la loi de 1905.

En conséquence de quoi, nous, bouddhistes, catholiques, hindouistes, juifs, musulmans, orthodoxes, protestants, tous membres ou sympathisants de Souffle et Chemins nous élevons fortement contre toutes les violences mortelles sous prétexte de religion qui viennent frapper des journalistes, des représentants de la République dans l’exercice de leurs fonctions, des croyants priant dans leur Eglise, des membres d’autres religions.


Notre dialogue se situe entre personnes clairement enracinées dans leur foi et qui l'expriment de façon authentique, tout en reconnaissant et en acceptant les points de divergence, nous recherchons sans naïveté les valeurs qui nous rassemblent :

amitié, vérité, justice, dans tout ce que nous faisons,

en gardant toujours la Paix comme objectif ultime.

Nos échanges portent sur le dialogue de la vie et le partage de parcours spirituels,

à la découverte du Souffle en l'autre.

Le témoignage de l'autre nous amène à approfondir notre foi à l'intérieur de notre propre religion. Nous tenons au plus grand respect de chacun, de nos différences, qu’elles soient de religion, de culture, de sexe…

Nous refusons la violence comme moyen de résolution des conflits.

Nous sommes persuadés que le dialogue tel que nous le vivons est un moteur du vivre ensemble dans notre ville de Cergy.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Textes communiqués par les Responsables religieux de Cergy, après une réflexion collective.

1 - Bouddhiste

2- Catholique

3 - Hindouiste

4 - Juif

5 - Musulman

6 - Orthodoxe

7 - Protestant 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Texte de la Responsable Bouddhiste, Isabelle Vincendon -

CCB ( Centre Culturel Bouddhique ) :

 

 Cette année 2020 est particulièrement éprouvante. Du point de vue bouddhiste, chaque être sensible connaît la souffrance et les vérités de la maladie, de la vieillesse et de la mort. Mais en tant qu'êtres humains, nous avons la capacité d'utiliser notre esprit pour dominer la colère, la panique et la cupidité etc Nous devons utiliser nos capacités pour essayer de voir les choses de manière réaliste et claire, sans la confusion de la peur ou de la rage.


En ces temps de crise, il est important de recadrer la pensée et la perception au-delà des notions traditionnelles de nations et de communautés séparées.


Nous, bouddhistes, parlons de tous les êtres comme nos propres mères. Les chrétiens, les juifs et les musulmans disent que nous sommes tous créés par un seul dieu, donc il n’y a aucune différence entre nous. Du point de vue des religions, nous sommes d'une même famille.


En tant qu'animaux sociaux, nous ne pouvons pas survivre seuls. Nous dépendons de la communauté dans laquelle nous vivons. En tant qu'êtres humains, nous appartenons essentiellement à la même famille et nous devons nous considérer comme faisant partie de ce "nous". Nous devons éduquer les gens à comprendre que nous sommes tous les mêmes en tant qu'êtres humains.


Pour terminer, je citerais Sa Sainteté le Dalai Lama : « La compassion est la base de notre survie. Nous, les êtres humains, nous survivons grâce à notre souci des autres. Là où la colère est destructrice, la compassion est protectrice. La compassion est l'élément clé. »

 

------------------------------------------------------------------------------------------------ 


   Message de la communauté catholique de Cergy

pour le 11 novembre 2020 - Père Jean-Marc Pimpaneau, curé


J'écrivais récemment à l'intention des paroissiens de Cergy un éditorial ayant pour titre :

Abattement ou Espérance ; une âme anesthésiée ou une âme vigoureuse.


En effet, le risque de découragement dans l’esprit et le cœur des fidèles est réel.

La crise sanitaire nous perturbe tous, d’une manière ou d’une autre. Elle perturbe nos habitudes et nos prévisions. Elle mine les énergies et les projets.

Ainsi la Foi, comprise comme une « confiance inspirée par Dieu » est très précieuse pour ne pas tomber dans la désespérance.

Garder la Foi ne signifie pas tenir un discours de naïveté mais ne pas se laisser dominer par les ténèbres.

Au sein de la paroisse de Cergy nous en appelons à la prudence mais nous refusons tout esprit de peur. Tout a été fait pour respecter les consignes sanitaires édictées par le gouvernement et relayées par l’évêque de notre diocèse mais sans « en rajouter ».

Le bien commun a été sans cesse rappelé pour inviter les fidèles à respecter les règles, non seulement pour eux-mêmes, mais aussi par respect pour les autres dans un esprit positif de solidarité et d’initiatives. « Rester chez soi » ne signifie pas « s’enfermer chez soi » et plusieurs actions (fabrications des masques, distributions de nourriture contre la précarité, applaudissements, …) ont été encouragées. J’ai prêché ainsi sur le risque d’un « confinement des esprits » pour ne pas se replier sur soi-même et sur nos peurs.


« Garder la Foi avec une âme vigoureuse » est un défi dans un monde ou de nombreux attentats sont commis au nom de Dieu.

La communauté catholique est bien sur très choquée par la mort du professeur Samuel Paty et par l’attentat contre les fidèles de l’église Notre Dame à Nice : Nadine Devillers, Vincent Loquès et Simone Barreto Silva.

Comment peux t on au 21 ème siècle, invoquer Dieu pour justifier la mort d’innocents : là est le vrai blasphème ! Les religions doivent s’interroger sur leur message pour comprendre comment cela est possible. Quel enseignement donnons-nous sur Dieu ? Quelle image donnons-nous de Dieu ? Nos discours visent ils à construire la paix avec tous ou visent-ils à ériger les fidèles les uns contre les autres ? Comment parlons-nous de notre propre pays : pour le faire aimer ou pour le mépriser ?

Pendant les récentes fêtes de la Toussaint les fidèles catholiques ont entendu la parole de

Jésus (Mt 5,1-12a) : « Heureux les doux car ils recevront la terre en héritage…

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice car ils seront rassasiés ».

Ces deux béatitudes sont proclamées dans un même message par Jésus, pour nous faire comprendre que la douceur est une force et non pas une faiblesse !

Ces paroles sont universalistes et sont vécues par des hommes et des femmes de toutes religions, ou sans religion. Elles n’ont pas de frontières.


« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour.

Là où est l’offense, que je mette le pardon.


Là où est la discorde, que je mette l’union.

Là où est l’erreur, que je mette la vérité.

Là où est le doute, que je mette la foi.

Là où est le désespoir, que je mette l’ espérance .

Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.

Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à

être consolé qu’à consoler,

à être compris qu’à comprendre,

à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit,

c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,

c’est en pardonnant qu’on est pardonné,

c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

   

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Texte transmis par le Responsable Indouiste, Ramesh Vohra :

 

Le monde panique en cette année 2020 en raison d'un virus minuscule et
invisible à nos yeux qui aurait déjà causé 1 million de morts sur l'ensemble
de la planète. Entre deux guerres mondiales dévastatrices...il y aurait eu 9
millions de morts dans la première et 60 millions dans la deuxième.....la
"grippe espagnole" de 1919 aurait de son côté totalisé 50 millions de morts.
Ce sentiment de panique qui s'empare des foules n'est donc pas nouveau et
continuera après la pandémie du Covid 19, de même que les morts en série,
que ce soit à cause de guerres ou d'épidémies à venir.
Le 11 novembre est un jour de commémorations à travers toute la France, un
jour où, au delà d'une imposante victoire militaire, on pleure
collectivement ces millions de morts.

Sont ils morts pour leur patrie? Oui, mais quelle patrie? Les contours de la
France ont changé de nombreuses fois au cours des siècles! Et dans les
soldats qui se battaient pour la France, on comptait des dizaines de
milliers de soldats des colonies françaises de l'époque, dont la terre de
naissance se situait à des milliers de Kilomètres de Paris. Ou dans les
soldats qui se battaient pour la Couronne Britannique, on comptait des
dizaines de milliers de soldats des colonies anglaises de l'époque, dont la
terre de naissance se situait à des milliers de Kilomètres de Londres. Ce
fut le cas par exemple des 70000 soldats indiens tombés lors de la Première
Guerre Mondiale.

Sont ils morts pour notre liberté? Oui, très certainement, ils avaient un
idéal de paix et de justice et même s'ils ne comprenaient pas toujours les
vrais enjeux politiques des rivalités pour avoir l'hégémonie mondiale,
l'atrocité des combats ne pouvait que les faire aspirer à un autre monde,
loin de leurs horreurs quotidiennes. Mais l'on peut toutefois se demander si
le monde contemporain d'après guerres a bien compris le vrai sens du mot
liberté. Car, concrètement, la liberté des uns empiète toujours sur la
liberté des autres.

Enfin sont ils morts à cause de sanctions divines, ou de la folie des
hommes? Question difficile, à laquelle nous ne saurions apporter de réponse
catégorique.....peut-être un peu des deux. Mais dans un monde divisé, voire
fracturé par les conflits religieux, la folie humaine a encore de beaux
jours devant elle.

Et Dieu, dans tout ça?
Moins on se l'approprie, mais plus on Le met au centre de toutes nos
activités, plus on devient libre, et libre, entre autres, de la peur, de
toutes les formes de peurs, y compris la peur du virus!
La religion dans le sens de relier(yoga), ou créer du lien, n'est
qu'apparence de religion si elle terrorise ses fidèles pour rester confinés
dans la peur et la crainte du jugement dernier. Par la prière, la méditation
ou le yoga, l'humanité a tout à gagner en mettant Dieu au centre des
relations entre humains, au centre des relations de l'homme avec la nature,
et au centre des relations entre peuples, dans la paix, la joie et l'amour
des autres. Alors pourra t'on parler de véritable respect d'autrui et

envisager une réelle liberté individuelle et collective !

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Intervention du Rabbin Mendel Dawidowicz, de la Synagogue de Saint-Ouen l'Aumône

 

Le thème choisi : 

« N'ayons pas peur !

La pandémie que nous connaissons est une guerre au niveau mondial.

Comment nos religions nous permettent de vivre cela ? »



Tout d’abord je voudrais saluer les efforts et le courage des membres de l’association Souffle et Chemins d’avoir maintenu cette cérémonie même si elle est organisée différemment que d’habitude, le bonheur de l’homme dépend de sa faculté d’adaptation à son environnement et à son temps.


Une pensée forte à toutes les personnes victimes de ce virus, et aux familles de ces victimes,

Une immense reconnaissance aux personnels soignants qui ont dû faire face à ce ras de marée de malades sans en être prévenus ni préparés.

Et enfin je voudrais saluer les efforts de toutes les personnes qui se sont mobilisées de différentes façons pour aider leurs ainés, amis ou même voisins qu’ils ne connaissaient pas, durant cette période difficile de confinement.


« Comment nos religions nous permettent de vivre cela ? »


Dans la religion juive on dit « il faut vivre avec son temps, et il faut apprendre de son temps » : je pense que nous devons apprendre et percevoir ce que cet épisode pandémique difficile peut nous délivrer.


Notre génération comporte en elle de multiples bienfaits, l’avancée de la science, les avancées médicales, les avancées (bien qu’encore insuffisantes) sur l’égalité homme-femme, les avancées dans les domaines de l’éducation et de la formation, l’accès aux apprentissages et à la culture etc…


Mais toutes ces nouveaux progrès ne sont pas toujours, voire trop peu souvent, utilisés à bon escient. La rapidité des échanges d’informations, la facilité à contacter qui que ce soit sur le globe ont pour effet de dégrader les relations humaines et les interactions sociales.


Je vous donne l’exemple de la personne plongée dans son smartphone ou sa tablette et qui durant ce temps ne prête pas attention aux usagers des transports autour d’elle, à son conjoint assis sur le canapé, ou bien pire à son enfant qui lui raconte son chagrin vécu quelques heures plus tôt à l’école.


Ces déviances entrainent une deshumanisation de nos interactions sociales et pire encore une deshumanisation des enfants et des jeunes générations.


Et là… Et là… le virus…


Vous êtes positif au covid-19 ! qui sont toutes les personnes que vous avez croisées ces 14 derniers jours ?

Et oui la liste est longue, très longue mais nous n’avons pas la moindre idée du nombre de personnes que nous avons rencontrées…


Le virus est un élément vivant qui se transmet d’un être vivant à un autre être vivant... Voilà que ce virus vient nous rappeler le principe de l’interaction humaine et sociale ; transmettre de la vie entre vivants.


Profitons de cette période difficile pour nous ré-humaniser, ré-humaniser nos relations, prendre conscience de notre responsabilité individuelle, de notre courte vie sur cette terre, pour rendre ce monde meilleur et plus beau, c’est la responsabilité de nous tous…

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

TEXTE DE MR YELLES DAHMANE IMAM DE LA GRANDE MOSQUÉE DE CERGY

A L’OCCASION DE LA JOURNÉE DU 11 NOVEMBRE 2020 (INTERRELIGIEUX)


Au nom de Dieu Le Tout Miséricordieux Le Très Miséricordieux


Que DIEU Le Tout Puissant accorde Sa Bénédiction et Son Salut à notre bien-aimé Prophète notre Maître Mohamed ainsi qu'à ses frères Prophètes qui l'on précédés. depuis notre père Adams Salut de DIEU sur lui ,sans oublier de citer le premier messager, notre Maître Noé Salut de DIEU sur lui ; celui qui a enduré le tort de son peuple durant 9 siècles et 50 ans, notre Maître Abraham , Le père des prophètes, Salut de DIEU sur lui ,notre Maître Moise, L’interlocuteur de DIEU, Salut de DIEU sur lui ,notre Maître Issa Jésus, La parole de DIEU transmise à La Vierge Marie, salut de DIEU sur eux et sur tous les prophètes et messagers qui se sont succédés à travers les siècles et générations à chaque fois que les gens s’égaraient et perdaient le sens de la foi et de l'humanité;et dont la clôture prophétique a été attribuée au Sceau et au dernier des prophètes notre Maître Mahomet comme vous avez l’habitude de le nommer ,Bénédiction et salut de DIEU sur lui.


DIEU Gloire à Lui ne nous a pas créé en vain;au contraire ,Il a envoyé des messagers qu’Il a choisit parmi les plus nobles de chaque nation, qu'Il a éduqué en leurs enseignant le livre céleste et la sagesse pour qu'ils cultivent les gens en leur faisant connaître Leur Créateur bien-aimé qui est pour eux plus Miséricordieux que ne l'est la maman pour son enfant ;et que tout ce qui leur parviendra de Lui Bénis-soit-Il sera la seule voie qui leur ramènera le bonheur dans ce monde et la réussite à l'au- delà. ET pour qu'Il ne laisse point d'excuses aux êtres humains ,DIEU A doté ces ambassadeurs de certificats comme preuve,qu'ils émanent bien de leur Seigneur ;et ces certificats sont l'arche de Noé le bâton de Moise et jésus qui rendait la vie ainsi que la vue ,de même qu'il guérissais beaucoup de maladies et autres .


Pour cela DIEU a d'abord mis en évidence l’être humain en l'honorant comme étant la meilleure créature sur terre .DIEU a dit dans le coran « Certes,Nous avons honorés les fils d’Adams ,Nous les avons fait transportés sur terre et sur mer et nous leur avons attribués les bonnes nourritures et nous les avons nettement favorisés par rapport à beaucoup de nos créatures » .verset70 ,chapitre 17 ( le voyage nocturne).


Ensuite ,après que DIEU S’est déclaré Créateur de toute chose;d’où le devoir et la nécessité de l’adorer ,Il a fait comprendre qu’Il avait fait de nous, des peuples et des tributs pour que l’on se fasse connaissance et que l’on s’échangent mutuellement les intérêts. DIEU a dit : « O humains Nous vous avons créé à partir d’un mâle et d’une femelle et Nous avons fait de vous des peuples et des tributs pour que vous vous entre-connaissiez .le plus noble d’entre vous auprès de DIEU est le plus pieux.DIEU est certes Omniscient et Grand Connaisseur)Verset 13,chapitre 49(les appartements ». C’est a dire : que chacun connaisse la culture de l’autre afin qu’il se comporte avec lui de la manière qui les rapprochent les uns des autres ,non d’en faire d’eux des ennemis .DIEU dit dans le coran : « Entraidez-vous dans le bien et la piété et ne vous entraidez pas dans le mal et la transgression et craignez DIEU car certainement DIEU est dur en châtiment » Verset 2,chapitre 5(la table servie). Cela veut dire que si on n’agit pas de la sorte DIEU nous châtiera.


DIEU a fait de la vie humaine une vie sacrée et y a interdit d’y mettre fin ou de lui faire du tort : « et ne tuez point l’âme humaine que DIEU a fait sacrée » Verset 33,chapitre 17 (le voyage nocturne)


« Nous avons prescrit pour les enfants d’Israël que certainement quiconque tuerait une âme non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur terre,c’était comme s’il avait tué tous les gens,et quiconque la fait revivre c’était comme si qu’ il avait fait revivre tous les gens » Verset 32, chapitre 5 (la table servie). J’explique que lorsque DIEU mentionne dans le coran un pacte pris des des enfants d’Israël, que cela concernait aussi les musulmans.


l’Islam nous a prescrit des règles sur lesquelles nous devons nous baser dans nos relations avec la société dans laquelle nous vivons :


1 er. La bonté avec tous nos concitoyens:(Adorez DIEU et ne lui accordez aucun associé et agissez avec bonté avec les pères et mères ,les proches,les orphelins,les nécessiteux,le voisin proche ,le voisin lointain ,le compagnon,le voyageur,et les serviteurs mis entre vos mains )Verset 36 chapitre 4 (les femmes). Dans ce verset ,on remarque que DIEU Le Tout Puissant a cite toutes les personnes que l’être humain peut rencontrer:le proche ,le voisin ,le compagnon de route,le collègue et autres .


2eme Ne pas répondre au mal par le mal:(La bonne action et la mauvaise action ne sont pas pareilles ,réplique par ce qui est de meilleur ,et voila que celui avec qui tu avait une animosité devient tel un ami intime)Verset 34,chapitre 41(les versets détaillés)


3eme Il nous a laissé une seule voie et unique de communiquer ,qui est la suivante: « Appelle au sentier de ton Seigneur par la sagesse, la bonne exhortation et argumente de la meilleure manière. Certainement c’est Ton Seigneur qui connaît mieux celui qui s’est égaré de son chemin,et c’est Lui qui connaît mieux ceux qui sont les biens guidés » Verset 125,chapitre 16(les abeilles) .


Je profite du moment ou je parle de la préservation de la vie humaine, pour dénoncer le crime qui a été commit sur le professeur d’Histoire/Géo Mr Samuel Paty ainsi que l’assassinat des 3 frères chrétiens qui n’avaient pas commit d’autres délits que de se recueillir devant Leur Seigneur. Tout cela est ignoble, inadmissible et inacceptable par l’islam qui est une religion de paix et de préservation du voisinage .Je présente mes condoléances ainsi que celles des musulmans de Cergy aux familles des défunts ainsi qu’à leurs amis et exprimons notre tristesse pour ce malheur qui est aussi le notre.


Parlons maintenant de notre sujet de Covid 19; qui n’est autre,selon l’Islam , qu’une apparition de la puissance de DIEU et de sa domination; ainsi, ses serviteurs comme ils le connaissent pour sa générosité qui les poussent à l’aimer ; parfois DIEU se manifeste par les attributs de force ,de domination et de dureté en châtiment comme le Covid 19 pour qu’ils le craignent ,appliquent ses commandements ,se replient des péchés et de l’injustice.


Il y a eu des cas d’épidémie à l’époque de la révélation de l’islam; Aïcha la mère des croyants qui est l’épouse du messager de DIEU a dit: j’ai interrogé le messager de DIEU sur la peste, il m’a répondu que : « c’était un châtiment que DIEU envoyait à qui Il voulait de ses serviteurs ; mais Il en avait fait une miséricorde pour les croyants ,alors,il n’y a pas parmi eux qui en est atteint et qui endure, en espérant la récompense de son Seigneur, avec la conviction qu’il ne lui arriverait que ce que DIEU lui a prescrit, se verrait attribué aussitôt le salaire de celui qui aurait sacrifié pour DIEU sa vie et ses biens » discussion authentique rapportée par l’imam Alboukhari


En période d’épidémie l’Islam nous recommande la prévention: « O vous qui avez cru ,prenez vos précautions » Verset 71,chapitre 4 (les femmes)


« Et ne vous jetez -vous pas par vos propres mains à la perte » Verset 195,chapitre 2(la vache)


Dans les énoncés du Prophète Mohamed bénédiction et salut de DIEU sur lui,il y a des discussions de mise en garde des croyants de la propagation de l’épidémie :


Selon Oussama ibn ou zaid qui rapporte que le prophète bénédiction et salut de DIEU sur lui a dit : « Quand vous apprenez que la peste s’est déclarée dans un pays n’y entrez pas et quand elle s’y déclare la ou vous êtes ,n’en sortez pas » authentifié par Al boukhari.


Dans une autre expression Le Prophète a interdit à la personne atteinte d’épidémie de ne pas pénétrer chez une autre personne saine « Que la personne atteinte d’épidémie ne pénètre pas chez celle qui ne l’est pas »


Toutefois, le côté recherche de vaccin par les spécialistes est une chose indispensable ; l’homme est condamné à rechercher le savoir constamment;DIEU a dit: « Et on ne vous a donné que peu de science » Verset 85,chapitre 17(le voyage nocturne).


Notre Prophète ,Bénédiction et Salut de DIEU sur lui, a dit: « Il n’y a pas de maladie que DIEU ai fait descendre sur terre sans qu’Il ne la fasse suivre de son remède ,il l’a connu celui qui l’a connu et il l’a ignoré celui qui l’a ignoré »


En conclusion , le croyant doit voir l’épidémie comme une épreuve de DIEU qu’il doit endurer tout en prenant en considération obligatoirement toutes les mesures de prévention nécessaires pour se protéger ainsi que son prochain de l’épidémie ,et ainsi il aura satisfait DIEU et œuvré dans le bien de l’humanité. 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------

 Paroles orthodoxes, par Elena Anosova.

 

Les complexités auxquelles le monde est confronté en 2020 pourraient être un important appel au réveil pour l'humanité, appelant les gens à se tourner vers la vie spirituelle.

La principale conclusion que nous devons tirer du malheur qui a frappé toute la race humaine est que de tels événements ne peuvent se produire en dehors de la providence divine, ce qui signifie que toutes les religions doivent oublier les désaccords et s'unir dans la lutte contre l'ennemi principal - le virus.

L'épidémie de COVID-19 a obligé les gens à vivre en dehors de la loi de la luxure et à s'imposer une grande retenue. C'était une sorte de test pour les gens de leur foi et de leur vie intelligente.

À la mi-mars de cette année, des mesures sanitaires et épidémiologiques vraiment sans précédent ont été prises dans les églises et les monastères orthodoxes, qui sont observées à ce jour. Les services se déroulent sans la présence de laïcs et sont diffusés sur les réseaux sociaux. Au moment de l'ouverture des temples, du personnel ou des bénévoles y sont de service tout au long de l'ouverture du temple pour les visiteurs.

Le patriarche Kirill a exprimé à plusieurs reprises sa position sur la situation actuelle: à son avis, une pandémie est une guerre mondiale dans laquelle nous gagnerons définitivement, toutes les précautions doivent donc être observées pendant un certain temps.

--------------------------------------------------------------------------------------------

 

 Reflexions de Dominique Davoise, pour les Protestants Unis.

 

Le thème choisi cette année : comment la croyance peut-elle nous aider à ne pas avoir peur ?

Peur du dérèglement climatique, peur des mauvais traitements que l’humain ferait subir à ce que nous nommons (dans le Livre) la Création, peur de l’avenir incertain, peur face à la pandémie de la covid 19.

Bref aller chercher dans nos fois respectives ce rocher solide auquel nous pouvons nous accrocher en tremblant, avec l’assurance que lui ne tremblera pas !

Et puis il y a eu l’abominable, à notre porte, l’acte qui déshonore non seulement son auteur qui en répondra devant Dieu (quelque soit le nom qu’on Lui donne) mais aussi la foi qu’il a prétendu servir.

Depuis la politique s’en est mêlée… stigmatisant des croyants, faisant resurgir les seuls démons que je connaisse : ceux qui sont tapis dans nos pauvres cerveaux humains… la vraie laïcité se résume pour moi : « pas de religion en politique, pas de politique en religion » Le mélange est la définition même de l’impureté, ce sans connotation philosophique.

Quand au blasphème : je crois pour ma part en un Dieu dont le fils unique a subi le blasphème, l’humiliation, la torture et la mort … pour pardonner.

Ceux qui au cours de l’histoire auront cru qu’ils étaient en droit de juger les autres humains, de leur faire subir anathème, violence ou quelconque vengeance ou croisade pour les punir de ne pas croire comme eux ; sont les vrais blasphémateurs.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

 

 

 

 
Suivant >
Joomla! is free software released under the GNU/GPL-License.
Joomla Template Design Copyright Kanga Internet 2008