Accueil arrow Réflexions et témoignages arrow Pages des religions arrow Toutes les religions arrow Expression des communautés, à l'AG du 30 nov 2010

Communiqués

- Annonces : Cliquer

 

- Déclaration des Responsables de culte en France, sur le climat.

 

- Archives : 9e Assemblée mondiale de Religions pour la Paix - Déclaration finale : "Accueillir l'autre."

 

- Texte de la Conférence de Mgr André DUPLEIX* : "L'Art, comme déchiffrage du mystère de l'humanité" .

* Administrateur de Religions pour la Paix
Recteur honoraire de l’I.C.  de Toulouse
Professeur à l’Institut Catholique de Paris

 

Quelques livres

Liste de livres et de CD
Expression des communautés, à l'AG du 30 nov 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Lors de l'Assembée générale de Souffle-et-chemins, le 30 novembre 2010,

chaque représentant de communauté nous a parlé d'un événement important de sa communauté pendant cette période de l'année.

En effet, nous avons pour but que le dialogue s'instaure entre les communautés et pas seulement entre les individus.

Nous avons entendu successivement les présentations suivantes :

- pour la Communauté juive, Hannouccah par Michèle Kauffmann,

- pour la Communauté catholique, Noël par André Bel,

- pour la Communauté musulmane, Nassif Al-Jibouri nous parle du 1er Muharram et de la fête de l'Aïd el Kébir,

- pour la Communauté réformée, Rémy Hebding nous parle de Noël,

- pour la Communauté bouddhiste zen, Alain Poret nous présente le Dojo zen de Cergy.


1- Michèle Kauffmann nous parle de la fête de Hanouccah,

L'histoire de Hannouccah se déroule après le partage de l'empire d'Alexandre Le Grand.

L'armée  grecque d'Antiochus Epiphane envahit la Judée imposant aux Juifs leurs pratiques païennes.Le Temple de Jérusalem fut saccagé et profané.

Une poignée de résistants décidés à lutter contre l'oppression finit par remporter une victoire miraculeuse contre la puissante armée grecque le 25 du mois de Kislev. .

Le Temple devait être purifié et le chandelier à 7 branches rallumé.Pour cela il fallait de l'huile très pure spécialement préparéé à cet effet. Mais on ne trouva qu'une toute petite fiole d'huile juste suffisante à allumer le chandelier pendant une journée.Mais par miracle elle brûla pendant 8 jours le temps de préparer de l'huile.

Depuis nous fêtons Hanouccah en allumant un chandelier (appelé Menorah ou Hanoukia) pendant 8 jours.La Menorah doit être allumée à la tombée de la nuit et installée à l'entrée des maisons vers l'extérieur pour que chacun puisse profiter de sa lumière.L'allumage se fait de manière croissante :1 bougie le premier jour 8 bougies le huitième jour. Nous montrons ainsi que nous ne nous contentons jamais des acquis de la veille.

La Menorah est allumée par les hommes alors que les femmes allument les bougies de Chabbat.Autant d'hommes dans la maisonnée autant de chandeliers allumés.

On a l'habitude d'offrir des cadeaux aux enfants et de manger des aliments frits à l'huile (des beignets par exemple).

On offre aussi des toupies aux enfants.En effet lorsque l'étude de la Torah fut interdite , on posta des guetteurs pour prévenir de l'arrivée des patrouilles afin que les enfants puissent cacher leurs livres d'étude et donner le change en jouant à la toupie.Une initiale est marquée sur chacune des 4 faces de la toupie pour former une phrase rappelant qu"'un grand miracle s'est passé là-bas".

Avec Hanoucah nous célébrons la victoire du faible face au fort,du petit nombre face au grand nombre ,de la lumière face à l'obscurité.


2- André nous parle de la fête de Noël chez les catholiques.

Le 25 décembre est à la fois une fête de la lumière, une fête sociale et une fête de famille. Pour la chrétiens, c'est la célébration de la naissance de Jésus.

Les quatre semaines précédant Noël sont connues sous le nom d'Avent.

Le 1er dimanche de l'Avent est de début de l'année liturgique. Pendant ces 4 semaines qui précèdent Noël, les chrétiens se préparent à la venue de Jésus. Pour eux, comme le dit l'évangile de Jean, "le Verbe s'est fait chair et a habité parmi nous".

Au lieu d'être un D. de puissance, dominant les royaumes de la terre, c'est la venue d'un D. humble, pauvre, né dans un petit village. D. qui ose se donner un visage pour nous donner un chemin. C'est le "mystère de l'incarnation" chrétien. "D. s'est fait Homme pour que l'homme devienne D." Les chrétiens sont dans l'attente de cet événement, de celui qui nous sauve. C'est donc une grande fête.


3- Nassif Al Jibouri explique la fête du 1er Muharram, et celle de l'Aïd-el-Kébir

Mois sacré, Muharram, c'est le premier mois de chaque Nouvel An de l'Hégire. Nous nous commémorons l'exode de Mohamed et de ses adeptes de La Mecque à Médine, en 622, pour établir la première communauté musulmane.
Le 1er Muharram ( 7 décembre 2010) est une occasion très importante qui représente le nouvel an musulman 1432.

Le 10e jour de Muharram est Achoura : pas une fête, mais la commémoration d'un événement : que D. a sauvé Moïse de Pharaon.

Pour les Chiites, c'est un événement différent, qui manifeste un déchirement entre les musulmans. C'est la commémoration du martyre qui s'appelait El Hussein, fils de Ali et Fatima, qui est la fille du prophète Mohammed . C'est un jour de deuil, où les Chiites se frappent la poitrine.

 

Les Sunnites ce jour là font des prières normales et récitent le Coran pour"que D. nous sauve, qu'il nous mette dans le bon chemin". Il n'y a pas de prières et d'invocations particulières à faire.

C'est une adoration respectée par beaucoup de musulmans. Il y a aussi Zakkat Alfitra , l'aumône donnée à la fin du Ramadan. Les responsables demandent qu'elle soit donnée avant la Fête, pour que les pauvres puissent s'acheter des vêtements neufs et bien manger pour célébrer la fête comme les autres. 

 

Il n'y a que deux grandes fêtes en Islam : Aïd-el-Fitr à la fin du Ramadan, et Aïd-el- Kebir, qui commémore l'acceptation par Abraham de sacrifier son fils unique. Le sacrifice est remplacé par D. par celui d'un bélier. C'est pourquoi les musulmans sacrifient un mouton.

Pour ce sacrifice, il n'y a pas assez d'abattoirs; il existe quelques abattoirs ambulants.

Les responsables essaient d'inciter les musulmans de France à offrir un mouton dans les pays étrangers où de nombreux pauvres ne peuvent se payer un mouton.

Quand on tue un mouton, il y a trois parts : 1 pour soi, 1 pour les amis, 1 pour les pauvres. C'est respecté. 


4- Rémy nous donne d'autres éléments sur la fête chrétienne de Noël :

La célébration de Noël est relativement tardive : au 4e siècle seulement. Avant, seule Pâques faisait l'objet d'un culte particulier. Chaque dimanche, aussi, comme jour de la résurrection du Christ.

Quant aux crèches, elles sont contemporaines de Saint François d'Assise : le 13e siècle. Les santons de Naples offrent la particularité d'être présentés sur un fond de décor à l'Antique. Les colonnes en ruine symbolisant le paganisme supplanté par le christianisme. Celui-ci s'affirme comme une subversion de la culture existante.

Ainsi Noël emprunte à la célébration de Mithra le symbolisme de la lumière dans les ténèbres de l'hiver en lui donnant un sens nouveau. Désormais, la lumière dans la nuit se détourne de la puissance et du pouvoir pour se concentrer sur ce qui est faible, non pris en considération. Quand Dieu visite la terre – une terre de bruit et de fureur – il épouse la forme d'un enfant.

Il s'identifie au sourire d'un enfant.


5- Alain Poret nous présente le Dojo Zen de Cergy :

- Qu'est ce que le zen?

Le bouddhisme est né il y a 2500 ans en Inde, c'est à dire que le bouddha a connu, à cette époque, l'éveil , après une vie d'abord princière puis ascétique à la suite de sa prise de conscience de la souffrance inhérente à l'humanité.

Il a ensuite enseigné sa méthode à de nombreux disciples pendant 40 ans, jusqu'à sa mort. Cette méthode était essentiellement basée sur la méditation puisque c'est grâce a elle qu'il s'était éveillé, méthode qui par la connaissance intime de soi amène à la compassion et à la sagesse.

Aprés sa mort, ses disciples perpétuèrent son enseignement et les principes éthiques développés pendant sa vie.

Le bouddhisme se propagea dans toute l'asie en oubliant parfois les bases meme de cette pratique.

C'est ainsi qu'en Chine au 6émé siècle de notre ère, le bouddhisme était devenu un objet d'études, à travers les sutras, recueils des enseignements du bouddha, mais que la pratique de la méditation était absente.

En réaction à cet état de fait, débarqua un jour un moine, Boddhidarma, venu de Ceylan , une forte personnalité, pour enseigner autrement le bouddhisme, en revenant aux sources, la méditation assise. Ainsi naquit le Tchan, traduction chinoise de Dyana,( méditation), qui devint le Zen parvenu au japon.


C'est cet enseignement, transmit de maitre à disciple depuis cette époque que nous suivons au dojo zen de Cergy


-Le dojo zen de Cergy


Le dojo fut créé en 1995 par André Sachet et Juliette Morel

En octobre 1995, le groupe s'installe dans le Dojo des Chateaux Brûloirs. Juliette Morel dirige les zazen jusqu'en Octobre 1996. André Sachet est ordonné moine le 14 juillet 1996.

Alain Poret est venu en 1997 partager la responsabilité, et assure aussi la conduite des zazen. Anne Chevallier est venue aussi diriger à partir de 2002.

En mai 1998 le Groupe Zen de Cergy s'est constitué en association - loi de 1901 - sous le nom Association Zen Internationale - Dojo de Cergy. Cette organisation permet de participer au réseau local associatif, d'informer et d'être informé, d'avoir un compte en banque, etc... L'Association est adhérente à l'Union Bouddhiste de France.

Depuis novembre 2004, André Sachet quittant la région, la direction des zazen du dojo est assurée par Alain Poret.

Le dojo est actuellement hébergé à la LCR Justices Turquoises, il compte une trentaine d'adhérents, nombre qui grandit régulièrement.

Les séances de zazen ont lieu le Jeudi à 17 h 30 et le dimanche à 8 h 30.

Le dojo participe également à des séances au collège ostéopathique européen et à divers événements en lien avec le dojo d'aikido de l'aubette

-------------------------------------

 
< Précédent   Suivant >
Joomla! is free software released under the GNU/GPL-License.
Joomla Template Design Copyright Kanga Internet 2008