Accueil arrow Réflexions et témoignages arrow Pages des religions arrow Toutes les religions arrow Rassemblement d'Assise, 1986 - 2011

Communiqués

- Annonces : Cliquer

 

- Déclaration des Responsables de culte en France, sur le climat.

 

- Archives : 9e Assemblée mondiale de Religions pour la Paix - Déclaration finale : "Accueillir l'autre."

 

- Texte de la Conférence de Mgr André DUPLEIX* : "L'Art, comme déchiffrage du mystère de l'humanité" .

* Administrateur de Religions pour la Paix
Recteur honoraire de l’I.C.  de Toulouse
Professeur à l’Institut Catholique de Paris

 

Quelques livres

Liste de livres et de CD
Rassemblement d'Assise, 1986 - 2011 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

INTRODUCTION à la soirée de l'interreligieux, le 5 décembre 2011,

par Soeur Françoise DURAND, déléguée diocésaine à l'interreligieux.

 

Il y a vingt-cinq ans, le 27 octobre 1986, les représentants des différentes Eglises et de nombreuses religions se sont retrouvés à Assise, en Italie, à l’invitation du pape Jean-Paul II, pour une journée de pèlerinage, de jeûne et de prière pour la paix (il y avait plus de 130 représentants religieux). Ils avaient bien conscience que les religions, si elles ont été trop souvent des facteurs de conflits, ont également une vocation particulière à la paix. « Les religions du monde, malgré les divergences fondamentales qui les séparent, sont toutes appelées à donner leur contribution à la naissance d’un monde plus humain, plus juste, plus fraternel. Après avoir souvent été des causes de divisions, elles voudraient maintenant remplir un rôle décisif dans la construction de la paix mondiale. Et nous voulons faire cela ensemble.» disait Jean-Paul II quelques jours avant cette rencontre. Et il ajoutait le 27 octobre à Assise : « La paix, là où elle existe, est toujours extrêmement fragile. Elle est menacée de tant de manières et avec tant de conséquences imprévisibles que nous devons nous efforcer de lui donner des fondements solides. Sans nier en aucune façon la nécessité des nombreux moyens humains qui maintiennent et renforcent la paix, nous sommes ici parce que nous sommes certains que, au-dessus et au-delà de toutes les mesures de cet ordre, nous avons besoin de la prière, une prière intense, humble et confiante, pour que le monde puisse enfin devenir un lieu de paix véritable et permanente. »

A la fin de cette journée mémorable, les participants ont souhaité poursuivre ensemble sur ce chemin ouvert. C’est pourquoi, le pape Benoît XVI a proposé à ces mêmes représentants ou à leurs successeurs de se réunir de nouveau à Assise pour une nouvelle journée en faveur de la paix le 27 octobre de cette année à la faveur du vingt-cinquième anniversaire de cette première rencontre. Le thème de cette journée de prière et d’échange était « Pèlerins de la vérité, pèlerins de la paix. » Ce fut de nouveau une journée dense et forte. Le pape a appelé les représentants des religions du monde à engager leurs communautés dans un mouvement de purification de leurs façons de penser et d’agir afin de devenir davantage artisans de paix.

Les catholiques du monde entier ont été invités à s’associer à cette rencontre en ouvrant des espaces de prière et de dialogue avec les croyants d’autres confessions et d’autres religions dans les lieux où ils habitent. C’est ce que nous avons fait dans le diocèse de Pontoise. Notre évêque, Monseigneur Riocreux, a souhaité inviter les responsables religieux du Val d’Oise à un temps de célébration pour la paix le 30 octobre au centre Jean-Paul II, à Ermont. Nous étions donc 80 personnes, essentiellement des adultes représentants des Chrétiens mais aussi des Juifs, des Musulmans et des Bouddhistes du Val d’Oise ainsi qu’un groupe de collégiens et nous nous sommes redit ensemble notre désir d’approfondir les liens qui nous unissent déjà pour promouvoir cette culture de la paix là où nous vivons. Nous avions bien conscience que la paix nous concerne comme citoyens du monde mais aussi dans notre présence concrète dans le Val d’Oise.

Cette rencontre n’est pas un moment extraordinaire dans la vie de notre Eglise. De nouveaux catholiques sont engagés dans le dialogue interreligieux sur le terrain, le plus souvent dans des associations interreligieuses. Le service diocésain du dialogue interreligieux s’efforce de les accompagner dans leurs engagements et aussi d’assurer des formations théologiques et pastorales sur le sens de ce dialogue pour la foi chrétienne.


 

 
< Précédent   Suivant >
Joomla! is free software released under the GNU/GPL-License.
Joomla Template Design Copyright Kanga Internet 2008