Accueil arrow Réflexions et témoignages arrow Pages des religions arrow Toutes les religions arrow Commémoration interreligieuse du 11 novembre 2011 à Cergy

Communiqués

- Annonces : Cliquer

 

- Déclaration des Responsables de culte en France, sur le climat.

 

- Archives : 9e Assemblée mondiale de Religions pour la Paix - Déclaration finale : "Accueillir l'autre."

 

- Texte de la Conférence de Mgr André DUPLEIX* : "L'Art, comme déchiffrage du mystère de l'humanité" .

* Administrateur de Religions pour la Paix
Recteur honoraire de l’I.C.  de Toulouse
Professeur à l’Institut Catholique de Paris

 

Quelques livres

Liste de livres et de CD
Commémoration interreligieuse du 11 novembre 2011 à Cergy Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cérémonie à la Mairie du Village.
Image

 

Présentation de la cérémonie par Rémy HEBDING (Eglise réformée ).

Il y a 93 ans, les canons se taisaient, après avoir fait 8 500 000 morts sous l'uniforme, dont 1 350 000 Français. Sans compter les blessés (les "gueules cassées"). A ce nombre impressionnant s'ajoutent 10 000 000 de morts civils. Ceci sans compter ce qui ne se traduit pas en chiffres : des vies à jamais meurtries par le spectacle de l'horreur. Alors surgit l'interrogation : pourquoi un tel gâchis ? Pourquoi cette inlassable répétition du Mal ? Les croyants comme les incroyants interrogent le ciel ou leur conscience.


Pour la 9e année (depuis 2003), a lieu à Cergy une cérémonie interreligieuse, actuellement dans la mairie du Village. Un lieu neutre religieusement. Au départ, elle avait lieu à l'église Saint-Christophe. La forme de la cérémonie a valeur de symbole. Les religions se retrouvent pour rappeler – et se rappeler – leurs traditions respectives en faveur de la paix.

Et cette année, plus particulièrement, 25 ans après le rassemblement d'Assise (1986). Tout le monde a en mémoire cette image du pape Jean-Paul II – le vieux monsieur en blanc – entouré de religieux en habits multicolores.


Chaque Responsable religieux fait un commentaire d'une phrase qu'il a choisie dans le Décalogue d'Assise de 2002 (ci-dessous)


1- Communauté juive.

Dans le Décalogue d'Assise, signé par toutes les religions en 2002, il est écrit :

- Nous nous engageons à être du côté de ceux qui souffrent de la misère et de l'abandon, nous faisant la voix des sans-voix et oeuvrant concrètement pour surmonter de telles situations, convaincus que personne ne peut être heureux seul.

-.Nous nous engageons à faire nôtre le cri de ceux qui ne se résignent pas à la violence et au mal et nous désirons contribuer de toutes nos forces à donner à l'humanité de notre temps une réelle espérance de justice et de paix.


En ses 7em et 8em Paroles le Decalogue d’Assise 2002 fait sien le souci des plus pauvres en y travaillant concrètement dans la solidarité et la fraternité. Les religions y déclarent vouloir donner au monde une espérance de justice et de paix.

Dans le texte de la prière du Chabbat ,nous disons en nous adressant a D’.. . « Les soupirs des pauvres Toi tu écoutes et les cris du nécessiteux t’atteignent et tu les exauces »

Cependant nous affirmons d’autre part que D’… a délégué à l’homme après l’achèvement de la création, une partie de ses pouvoirs dont celui de redistribuer au pauvre ce que les circonstances de la vie l’auront déshérité . La Charité en tant qu’acte gratuit de bonté envers son prochain n’existe pas. L’homme en aidant l’homme ne fait que redistribuer et rendre une partie de ce que D’ … lui a confié pour un temps : celui de son passage sur terre. Nous naissons nus et repartons de même. L’homme ne peut vivre seul et doit donc se soucier du bienêtre de son prochain. En hébreux qui est la langue originelle du décalogue du mont SinaÏ il n’y a qu’un mot pour Justice et Charité TSEDEK ET TSEDAKA .Se soucier du pauvre n’est que Justice, car tous les hommes sont frères d’une seule et même famille et par conséquent cohéritiers de la bonté de D’… La joie de recevoir doit être identique à celle de donner c’est ce que nous pouvons lire dans le Deutéronome « Que ton cœur ne souffre pas en donnant au pauvre et que ta main s’ouvre largement à lui ». Nos textes nous enseignent de faire en sorte qu’il n’y ait pas de pauvre en nous conformant à la Justice sociale, ils nous disent aussi que D’… nous tiendra pour responsables si le Pauvre venait à crier vers Lui. Vivre c’est être en Paix –Chercher à survivre c’est le début de la guerre. Avoir faim est indigne de l’homme et l’homme qui laisse son frère avoir faim est indigne de D’…

Que ces brèves paroles sorties de mon cœur puissent atteindre le votre et nous aider à nous décider d’avoir une conduite plus juste et fraternelle envers notre prochain lui-même comme nous, créé à l’image de D’…


Musique : CD, D'une seule voix, piste 9 : Aderabe, chanson inspirée du répertoire traditionnel juif ashkénaze. Par Jezy Levy.


2- Communauté catholique.

- Nous nous engageons à défendre le droit de toute personne humaine à mener une existence digne, conforme à son identité culturelle, et à fonder librement une famille qui lui soit propre.


« Celui qui est en chemin vers Dieu ne peut pas ne pas transmettre la paix, celui qui construit la paix ne peut pas ne pas se rapprocher de Dieu»

Benoît XVI


Notre rencontre atteste seulement - et c'est là sa grande signification pour les hommes de notre temps - que dans la grande bataille pour la paix, l'humanité, avec sa diversité même, doit puiser aux sources les plus profondes et les plus vivifiantes où se forme la conscience et sur lesquelles se fonde l'agir moral des hommes.


Droit de toute personne à mener une existence digne : droit à la dignité, dont nous, croyants, avons reçu une charge particulièrement élevée, puisque nous savons que cette dignité est un don de Dieu. Et si nous prenons la source de notre dignité en Dieu, alors nous comprendrons que nous devons, d’une manière absolue, servir la dignité des autres.


La paix, là où elle existe, est toujours extrêmement fragile.  Elle est menacée de tant de manières et avec des conséquences si imprévisibles que nous devons nous efforcer de lui donner des fondements solides. 


Le fondement le plus solide de nos sociétés, avant qu’elles s’organisent en structures politiques, associatives, culturelles, c’est la famille. Il y a un très beau mot, tiré de la langue grecque, qui le redit à merveille : l’économie, la loi de la maison. C’est à partir de l’économie familiale, de cette cellule parfois si fragilisée et atteinte, que la paix s’édifie et s’espère.


Sans dénier d'aucune manière la nécessité des nombreux moyens humains qui servent à maintenir et à affermir la paix, nous sommes ici parce que nous sommes sûrs que, au-dessus et au-delà de toutes les mesures de cet ordre, nous avons besoin de la prière - une prière intense, humble et confiante - pour que le monde puisse enfin devenir un lieu de paix vraie et permanente.



3- Communauté Protestante réformée

Nous nous engageons à promouvoir la culture du dialogue, afin que se développent la compréhension et la confiance réciproques entre les individus et entre les peuples, car telles sont les conditions d'une paix authentique.

Apprendre à se parler, c'est aussi apprendre à se taire. A taire ses convictions. Celles pour lesquelles on se bat jusqu'à la mort pour assurer la victoire d'une armée. C'est pratiquer alors une référence à un absolu intouchable. Mais comment cet absolu mortifère peut-il être remplacé par celui du bien de toute la famille humaine ?


Pour les chrétiens, le dieu de la guerre, du pouvoir, de la puissance, est remplacé par un homme cloué au bois. L'absolu est alors détourné. Les hommes attendent un Dieu fort, un Dieu qui permet de remporter les victoires, c'est un Dieu faible qui s'invite, abandonné de tous.

Il rend possible l'acceptation de l'autre dans son humanité, dans sa singularité, dans la richesse de son humanité.

Il ne s'agit plus d'avoir raison face à l'autre, de lui imposer notre Dieu, mais de redécouvrir, à chaque rencontre, dans cet abandon/redécouverte, ce qui fonde notre foi.



4- Communauté musulmane.

Au nom de Dieu le clément le miséricordieuxبسم الله الرحمن الرحيم

1- Nous condamnons tout recours à la violence et à la guerre au nom de Dieu ou de la religion

2 – Nous voulons l'éducation des personnes à l'estime et au respect mutuel pour une coexistence pacifique et solidaire entre les membres d'ethnies, de cultures et de religions différentes.

L'esprit d'Assise constitue pour nous les musulmans une étape très importante pour favoriser le dialogue, la fraternité, la liberté d'expression.  C'est un pas courageux vers la reconnaissance réciproque de l'un et l'autre, surtout le rapprochement entre les trois grandes religions.

Si nous voyons le conteste historique à l'époque, il y a vingt cinq ans, nous remarquons que les situations au Proche Orient, en Afrique de Nord, en Afrique Noire, en Europe de l'Est, en Amérique de Sud et en Asie, étaient explosives.

Il y a des régions qui sont : soit en guerre, ou soit en train de préparer la guerre, ou soit en évolution imprévisible concernant le changement de leurs systèmes politiques, économiques et sociaux.

A l'époque, la relation entre les deux puissances Est – Ouest est très tendu, et les relations internationales sont explosives. On a déjà commencé par ici ou par-là d'utiliser la religion à des fins politiques ou encore d'utiliser le nom de Dieu pour commettre la violence et faire la guerre.

La rencontre d'Assise, c'est une action courageuse et bien choisie, au bon moment, pour barrer la route à certains responsables politiques et militaires d'utiliser la religion pour faire le désordre sur la terre.

Aujourd'hui aussi, nous avons besoin plus que jamais d'approfondir l'esprit d'Assise, et de s'engager mutuellement pour que l'esprit de la raison gagne dans notre monde.

Nous devons aussi insister pour que nos religions restent dans les cœurs des hommes et des femmes comme facteur de justice, paix, tranquillité, modestie et jouissance.

Personne sur terre quelle qu'elle soit : religieux, politicien, riche, influant, militaire, ou fort n'a le droit de déclarer la guerre surtout au nom de Dieu.

En ce moment de crise nous nous engageons activement de faire tout ce qu'on possède comme énergie morale ou physique contre toutes formes de racisme et le combattre avec tous les moyens, comme nous luttons aussi contre l’exclusion, l'intégrisme ou le fanatisme.

Nous nous engageons à favoriser le dialogue en acceptant nos différences : religions, race, sexe ou nations.

Nous savons que l'espace qui nous réunit à vivre ensemble pour construire la terre est beaucoup plus large par rapport à nos adorations personnelles.

Nous savons aussi qu’établir la paix et servir les gens sont considérés pour Dieu comme la plus noble adoration. wassalamu alykum warahamtu allahi wabarakatoh



INVOCATIONS



Notre Dieu unique représente : la paix, le clément, la miséricorde.  Notre Dieu a interdit l'injustice à lui même, et Il l'a interdit aussi entre ses serviteurs.

 

vous qui, croyez ! Soyez lucides lorsque vous vous engagez dans le chemin de Dieu ; ne dites pas à celui qui vous offre la paix : « Tu n'es pas croyant ! » Vous rechercheriez ainsi les biens de la vie de ce monde ; mais le butin est abondant auprès de Dieu ! Vous vous comportiez ainsi autrefois : Dieu vous a accordé sa grâce ; Soyez lucides ! Dieu est bien informé de ce que vous faites ! (Sourate IV, v. 94)

S'ils inclinent à la paix, (tes ennemis) fais de même ; confie-toi à Dieu car il est celui qui entend et qui sait. (Sourate VIII, v. 61)


Voici quels sont les serviteurs du Miséricordieux: ceux qui marchent humblement sur la terre et qui disent «Paix! » (Sourate XXV, v. 63)


Vous, les hommes! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle. Nous vous avons constitués en peuples et en tribus pour que vous vous connaissiez entre vous. Le plus noble d'entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux d'entre vous. Dieu est celui qui sait et qui est bien informé. (Sourate XLIX, v. 13)


Le prophète Mohammad a dit : profitez des cinq avant cinq : de ta vie avant ta mort, de ta jeunesse avant ta vieillesse, de ta richesse avant ta pauvreté, de ton loisir avant ton occupation, de ta santé avant ta maladie.



Invocation de l'Eglise Réformée


"Vous avez entendu qu'il a été dit aux anciens : Tu ne tueras point; celui qui tuera mérite d'être puni par les juges. Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges; que celui qui dira à son frère : Raca ! mérite d'être puni par le Sanhédrin; et que celui qui lui dira : Insensé ! mérite d'être puni par le feu de la géhenne.

Si donc tu présentes ton offrande à l'autel et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l'autel et va d'abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande."

Matthieu 5, 21-24


En ces temps de crise, où l'argent se fait rare, ce texte nous incite à agir. C'est une mesure concrète qui est ici suggérée, à l'opposé de toute attitude générale basée sur des principes de bonté sans lendemain. Il ne s'agit pas de s'engager en faveur de sentiments vagues et respectueux des usages généreux.

Les paroles de Jésus sont claires : l'offrande devant l'autel peut attendre : "va d'abord te réconcilier avec ton frère !" Il sera toujours temps de te comporter en croyant respectueux des règles et usages religieux.

Jésus place l'urgence là où nous feignons de ne pas la voir. Nos principes sont généreux et nos pratiques faibles. Jésus met le doigt sur nos inconséquences. Croyants comme incroyants chantent les vertus de la paix, mais croyants comme incroyants ont du mal à vivre selon les principes de paix qu'ils partagent.



Prière du Curé de Cergy

Nous prions pour que tous nos frères humains et nous-mêmes puissions grandir dans le respect de la dignité de l'homme et de ses droits inaliénables; puissions-nous user de notre liberté dans le souci scrupuleux de ne pas enfreindre les droits des autres, en tenant compte de leurs besoins concrets et en faisant face aux conflits dans un esprit de respect et de compréhension.


Pause.


Prions : Dieu tout-puissant, tu nous as liés ensemble dans une vie commune. Aide-nous, au coeur de nos luttes pour la justice et la vérité, à ne pas nous affronter dans la haine ou l'amertume, mais au contraire à travailler ensemble dans la tolérance et le respect; par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.



Prière dite de Saint François d'Assise


"Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l'amour.
Là où est l'offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l'union.
Là où est l'erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l'
espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à
être consolé qu'à consoler,
à être compris qu'à comprendre,
à être aimé qu'à aimer.

Car c'est en se donnant qu'on reçoit,
c'est en s'oubliant qu'on se retrouve,
c'est en pardonnant qu'on est pardonné,
c'est en mourant qu'on ressuscite à l'éternelle vie."

Musique :

CD "Tibhirine", Choeur des Moines de l'Abbaye d'Aiguebelle. Piste 5 :

Abraham, suivi d'un extrait du Tropaire des 99 Noms de Dieu, "Le très Miséricordieux". Traduction par Christian de Chergé.



Prière de la Communauté juive, dite dans toutes les synagogues de France le samedi matin.


PRIERE POUR LA REPUBLIQUE FRANÇAISE



D'... ETERNEL, MAITRE DE L'UNIVERS, Toi qui as créé les cieux et la terre et dont la providence s'étend à toutes les créatures, bénis et protège la République Française et le Peuple Français.


Que la France vive heureuse et prospère, qu'elle soit forte et grande par l'Union et la Concorde, que le rayon de Ta lumière éclaire ceux qui président aux destinées de l'Etat afin qu'ils fassent régner dans notre Pays, la Paix et la Justice.


Que la France, berceau des démocraties modernes, mère des Droits de l'Homme, défende en tout lieu le Droit et la Liberté.


Que la Fraternité règne entre ses citoyens de toute confession et que la France reste fidèle à sa tradition de Tolérance et d'Ouverture.


Accueille favorablement nos vœux, que les paroles de nos lèvres et les sentiments de notre cœur, trouvent grâce devant Toi, Ô ETERNEL notre Créateur et notre Libérateur.

AMEN


Décalogue d'Assise


Le Décalogue d'Assise pour la Paix – 24 janvier 2002

Engagement des Responsables religieux autour du pape Jean-Paul II


1. Nous nous engageons à proclamer notre ferme conviction que la violence et le terrorisme s'opposent au véritable esprit religieux et, en condamnant tout recours à la violence et à la guerre au nom de Dieu ou de la religion, nous nous engageons à faire tout ce qui est possible pour éradiquer les causes du terrorisme.

2. Nous nous engageons à éduquer les personnes au respect et à l'estime mutuels, afin que l'on puisse parvenir à une coexistence pacifique et solidaire entre les membres d'ethnies, de cultures et de religions différentes.

3. Nous nous engageons à promouvoir la culture du dialogue, afin que se développent la compréhension et la confiance réciproques entre les individus et entre les peuples, car telles sont les conditions d'une paix authentique.

4. Nous nous engageons à défendre le droit de toute personne humaine à mener une existence digne, conforme à son identité culturelle, et à fonder librement une famille qui lui soit propre.

5. Nous nous engageons à dialoguer avec sincérité et patience, ne considérant pas ce qui nous sépare comme un mur insurmontable, mais, au contraire, reconnaissant que la confrontation avec la diversité des autres peut devenir une occasion de plus grande compréhension réciproque.

6. Nous nous engageons à nous pardonner mutuellement les erreurs et les préjudices du passé et du présent, et à nous soutenir dans l'effort commun pour vaincre l'égoïsme et l'abus, la haine et la violence, et pour apprendre du passé que la paix sans la justice n'est pas une paix véritable.

7. Nous nous engageons à être du côté de ceux qui souffrent de la misère et de l'abandon, nous faisant la voix des sans-voix et oeuvrant concrètement pour surmonter de telles situations, convaincus que personne ne peut être heureux seul.

8. Nous nous engageons à faire nôtre le cri de ceux qui ne se résignent pas à la violence et au mal, et nous désirons contribuer de toutes nos forces à donner à l'humanité de notre temps une réelle espérance de justice et de paix.

9. Nous nous engageons à encourager toute initiative qui promeut l'amitié entre les peuples, convaincus que, s'il manque une entente solide entre les peuples, le progrès technologique expose le monde à des risques croissants de destruction et de mort.

10. Nous nous engageons à demander aux responsables des nations de faire tous les efforts possibles pour que, aux niveaux national et international, soit édifié et consolidé un monde de solidarité et de paix fondé sur la justice.



 
< Précédent   Suivant >
Joomla! is free software released under the GNU/GPL-License.
Joomla Template Design Copyright Kanga Internet 2008